Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 11:25

Huit jours en Guinée, pas plus, et autant de kilomètres parcourus qu'en quatre mois au Sénégal, ou presque. Dingue !

 

Pour les amateurs de photos exclusivement, pour ne pas avoir à tout lire, c'est par ici :

https://picasaweb.google.com/114023383247859937001/GuineeFlo?authkey=Gv1sRgCIrA1pXrt5yPDA

 

J'ai quitté Palmarin un vendredi matin très tôt, en 505, pour aller à Mbour. De Mbour, autre 505 pour Kaolack, d'où je suis monté dans une 505 en partance pour Tambacounda. La fin du trajet s'est faite en mini-bus Mercedes car le chauffeur était incapable de gérer la surchauffe du moteur, un pas-doué du bricolage (au lieu de remettre de l'eau dans le circuit de refroidissement, il a tout ouvert et a soufflé dans le circuit, pour le refroidir par air !). J'ai raté de dix minutes la dernière place de la dernière 505 pour Manda; alors j'ai attendu que le mini-bus finisse de se remplir pour le prendre et je suis arrivé vers 22h30 à Manda. J'y ai passé la nuit dehors, à côté des chauffeurs de 505 qui font les aller-retour à Conakry.

Le lendemain, départ le matin pour Conakry, en 505 bien sûr ! Le moteur était poussif, il chauffait, ce qui nécessitait des pauses pour l'arroser, il n'y avait pas de compteur mais les suspensions étaient au top niveau, les phares éclairaient pour deux voitures, et le chauffeur connaissait bien sa caisse. Résultat, voyage jamais très rapide, surtout sur les centaines de kilomètres de piste défoncée qu'on a eu la joie de se farcir (des fois, on devait faire des passages en première, jusqu'à cinq kilomètres d'un coup !), mais on est arrivé à bon port, environ vingt heures plus tard. J'étais devant, côté droit car la voiture avait le volant à gauche, une fesse sur le frein à main et écrasé par l'autre personne qui partageait la place passager.

Le chauffeur m'a déposé le dimanche matin, vers quatre heure, à un croisement, car lui partait à droite vers Conakry, et moi à gauche vers Coyah. J'ai attendu, en dormant comme je pouvais sur un banc en bois bancal, le premier taxi collectif pour Coyah. Je lui ai demandé le prieuré Notre Dame de Pentecôte, et après un périple très long, il mit très longtemps pour ramener deux bouteilles d'essence indispensables à la réussite du trajet, il me posa à l'église de Coyah. J'ai appris sur place, par une soeur du prieuré, que celui-ci se trouve à une demi-heure de l'église, à Kendoumayah, au bout d'une piste en sale état. La soeur m'a conduit chez Yolande, la "tante" du quartier, une femme impliquée dans la vie de l'église et très accueillante, chez qui j'ai pu prendre une douche, manger un bout, et roupiller comme un sonneur pendant que les autres étaient à la messe. Mon ami Kilien et ses amis sont passés chez tante Yolande une fois la messe terminée, on est allé en 4x4 à Kendoumayah, et enfin j'étais arrivé !!!

carte senegal guinee

 

La semaine suivante, j'ai accompagné Kilien, Delphine et Benoît dans un petit tour de Guinée en voiture avec chauffeur. Kilien et Benoît l'ont dégotté le lundi matin, après les échecs de trois ou quatre plans pour louer les services d'autres chauffeurs avec 4x4. Abdoulaye, le chauffeur, était disponible, alors il a pris la voiture de son "patron", une Volkswagen "toute neuve" des années 80 (son "toute neuve" voulant dire en très bon état compte tenu de son grand âge), il a dit à sa femme qu'il partait accompagner quatre fotés (blancs en langue soussou) pour cinq jours, et hop, c'était in the pocket.

 

Pour pouvoir accomplir notre tour sans encombre, soeur Isaïe Marie avait pensé à nous donner une feuille expliquant qu'on faisait parti de la mission catholique. Très important ce papier, il peut être noté n'importe quoi dessus, du moment qu'il y a l'entête, le tampon et la signature, ça marche : tous les flics véreux et analphabètes qui voulaient nous faire casquer aux barrages nous ont laissés passer après avoir parcouru le papier des yeux.

 

Nous sommes allés au Fouta Djalon, pays des peuls de Guinée, où nous avons vu de grandioses cascades, au pied ou au dessus desquelles nous avons pu nous baigner (parce que fort opportunément, mars est le seul mois où il ne pleut pas en Guinée, le courant est donc faible en cette période), des marchés typiquement africains, et un paysage de montagnes envahies d'arbres magnifiques.

Les paysages du Fouta Djalon sont splendides, et grâce à l'altitude il y fait frais, ce qui explique bien que ça soit la seule partie un peu touristique de Guinée. En revanche les locaux sont assez particuliers, froids et distants en raison de leur code de conduite très strict. Les peuls sont plus pratiquants que les autres ethnies de Guinée, l'islam y est donc plus visible, y étant appliqué plus fortement. Dans certains villages ou villes du Fouta, les femmes étaient toutes voilées et tout le monde tiraient la gueule. Heureusement, les enfants restaient aussi souriants qu'ailleurs en Afrique noire que je connais, et les gens n'étaient pas méchants comme le laissaient parfois penser leurs bobines. Simplement, là-bas, ils discutent ou même rendent service en souriant très peu.

La Volkswagen a bien tenu le coup, on a pu rentrer avec à Kendoumayah. Elle n'avait pas de ralenti, donc la batterie et l'embrayage ont été beaucoup solicités, et elle était très basse, ce qui nous a obligé à descendre de temps en temps pour passer les endroits les plus chaotiques sans arracher la boite de vitesse, ou le réservoir, tous deux en bonne place pour se faire bugner.

Une nuit chez des soeurs à Friguiagbé, deux chez Nadine Bari, qui ouvre ses portes à qui veut, sans qu'elle soit chez elle (on a débarqué le premier soir de nuit sans que le gardien ne soit au courant !) et enfin une nuit dans un hôtel de classe moyenne à Mamou, ce qui veut dire douche au seau, éclairage à la bougie quand il y a coupure d'électricité (très fréquent), lit avec des draps élimés...

 

Pour voir les nombreuses photos prises en Guinée, l faut aller sur picasa, elles sont par ordre chronologique.

https://picasaweb.google.com/114023383247859937001/GuineeFlo?authkey=Gv1sRgCIrA1pXrt5yPDA

 

Je suis bien rentré en France le 10 mars, où je vais barouder et travailler un peu avant de repartir l'automne prochain pour l'Amérique du Sud. Si tout se passe bien, inch' allah.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Un aventurier solitaire, roi de la terre
  • Un aventurier solitaire, roi de la terre
  • : Ce blog a pour but de narrer mes pérégrinations sur la planète bleue. Après l'étape en Afrique à pied et en stop, celle au Japon en stop et en vélo et les nombreuses en France tous moyens confondus, c'est au tour du Kirghizistan !
  • Contact

Profil

  • Hanaouji
  • Une fois diplômé fin 2011 en gestion de l'énergie par l'ENSE3, école d'ingénieur à Grenoble, je me suis tourné vers le voyage.

Je privilégie la marche, moyen le plus efficace pour découvrir les pays parcourus selon moi, mais j'utilise parfois d'autres moyens de transport comme le vélo ou le stop.
  • Une fois diplômé fin 2011 en gestion de l'énergie par l'ENSE3, école d'ingénieur à Grenoble, je me suis tourné vers le voyage. Je privilégie la marche, moyen le plus efficace pour découvrir les pays parcourus selon moi, mais j'utilise parfois d'autres moyens de transport comme le vélo ou le stop.

Recherche

Archives

C'est Par Ici Pour Les Derniers Articles :

  • Un mois a Iriomote-jima, une ile paradisiaque au large de Taiwan
    Comme je disais la derniere fois, apres Fukuoka je me suis rendu a Iriomote-jima (jima derive de shima qui veut dire ile en japonais). J y suis reste un mois et ca a ete trop court tellement j etais bien la-bas !! Pour ceux qui veulent des informations...
  • Yakushima et la fin du voyage au Japon a deux
    La derniere fois nous etions alles jusqu a Kumamoto. Me voila maintenant tout seul a Iriomote-jima. Mais reprenons dans l ordre. Apres Kumamoto nous sommes alles a Kagoshima pour prendre le ferry le moins cher pour Yakushima, avec un arret en route pour...
  • À l'ouest, du nouveau: temples à gogo à partir de Kyoto
    Le voyage continue, tout se passe toujours aussi bien ! Nous voilà maintenant dans la partie sud ouest des îles principales de l'archipel nippon et on a pu noter des petites différences. Pour ce qui est du stop, les gens nous ignorent plus que dans le...
  • Retour vers le Japon, épisode 3
    Youkoso ! Vous êtes au bon endroit pour suivre une nouvelle épopée nippone de votre chemineau favori (ou pas, je ne vous en voudrai pas). Cette fois je voyage avec une petite soeur, après avoir testé la chose deux petits mois en Europe de l'est, à Istanbul...
  • Mon matos entre dans l'ère de la plume !
    Petit article pour présenter rapidement quelques unes de mes dernières réalisations afin de voyager ultra-léger tout en ne sacrifiant pas trop mon petit confort. Le gros changement est que je me fais désormais l'isolation pour les doudounes, pieds d'éléphant,...
  • Taïwan, suite et fin
    Je suis tranquillement (à défaut de confortablement) installé dans une chambre surpeuplée à Tokyo pour rédiger un petit (ou pas, à voir) billet à propos de mon séjour à Taïwan. Pour les plus pressés, les photos sont toutes à la fin. Quand je dis chambre...
  • Escapade dans le nord de Taïwan
    Ou le paradis des tours touristiques ! J'en ai vu un paquet là-bas, des cohortes de chinois ! À la pelle y en avaient, incroyable... Effarant même. Moi qui croyais naïvement qu'ils étaient tous au Louvre ou à Asakusa, eh ben que nenni ! À mon avis il...
  • Et maintenant, Taïwan !
    Bonjour ! Ou Nihao devrais-je peut-être dire. Je suis en ce moment à Taïwan, le voyage continue ! Après le Kirghizistan et le Tadjikistan, je suis rentré un mois en Francistan pour renouveler mon passeport qui allait se périmer en cours de voyage. Ensuite...
  • Derechef au Kirghizistan !
    Bonjour, je vais essayer de revenir plus souvent pour donner des nouvelles sur mon blog, cette fois c'est promis juré craché. La raison pour que je reprenne l'écriture ici est simple : je suis de nouveau parti pour un grand voyage à l'étranger (détails...
  • Petit tour au Kirghizistan
    Bonjour a tous ! Tout d'abord, un grand merci a ceux qui me suivent encore malgre ma longue absence de mon blogespace. Ceci n'est pas une pomme est un bref post pour signaler qu'apres un long silence je vais reprendre ma plume electronique (en plus d'aujourd'hui...